Programme de promotion du travail décent en Côte d’Ivoire, Organisation Internationale du Travail

Programme de promotion du travail décent en Côte d’Ivoire, Organisation Internationale du Travail

Organisation affiliée : Organisation Internationale du Travail (OIT)

Type de Publication : Rapport

Date de publication : Juillet 2017

Lien vers le document original

 

*Les Wathinotes sont des extraits de publications choisies par WATHI et conformes aux documents originaux. Les rapports utilisés pour l’élaboration des Wathinotes sont sélectionnés par WATHI compte tenu de leur pertinence par rapport au contexte du pays. Toutes les Wathinotes renvoient aux publications originales et intégrales qui ne sont pas hébergées par le site de WATHI, et sont destinées à promouvoir la lecture de ces documents, fruit du travail de recherche d’universitaires et d’experts.

 

La Côte d’Ivoire est passée du score de 2.9 en 2011 à 3.3 en 2015 dans l’Évaluation des politiques et des institutions des Pays (EPIP). La Côte d’Ivoire a gagné 35 places au classement Doing Business entre 2012 et 2015)3 et classée parmi les dix meilleurs pays réformateurs au monde en 2014/2015.

En 2015, la population ivoirienne était estimée à 23,2 millions d’habitants d’après le Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH 2014 & projections), dont 48,3% de femmes. C’est une population très jeune avec un nombre de dépendants élevé puisqu’un ivoirien sur deux a toujours moins de 20 ans, et près de deux ivoiriens sur trois ont moins de 25 ans. Cette population croît vite au taux de 2,6% par an et s’urbanise à une cadence accélérée passant de 32% en 1975 à 50,2% en 2014. Les projections estiment la population totale du pays à 26,5 millions d’habitants en 2020 et 30,1 millions en 2025.

La Côte d’Ivoire a gagné 35 places au classement Doing Business entre 2012 et 2015)3 et classée parmi les dix meilleurs pays réformateurs au monde en 2014/2015

Une main-d’œuvre aux évolutions contraignantes en termes d’emploi. En 2016, près de 62.8% de la population totale (14 870 704 personnes) sont potentiellement actives contre 62.5% en 2014. Cette population en âge de travailler est constituée à 58.2 % de main-d’œuvre (55.7% en 2014)9 . Elle se caractérise par sa jeunesse (63.1% de 14-35 ans), son urbanisation accélérée (50.3 %)10 et son analphabétisme (47.1%).

C’est une population très jeune avec un nombre de dépendants élevé puisqu’un ivoirien sur deux a toujours moins de 20 ans, et près de deux ivoiriens sur trois ont moins de 25 ans

Un niveau élevé de sous-utilisation de la main-d’œuvre. Le taux de sous-utilisation de la main d’œuvre est de 27.8% en 2016 (contre 25.3% en 2013). La sous-utilisation de la main-d’œuvre est plus élevée en milieu urbain, en particulier à Abidjan (35,2%) et chez les actifs de niveau d’instruction supérieur (39,2%). Une population active pauvre et occupée majoritairement dans les emplois inadéquats (vulnérables et précaires). En 2016, près de 35.5 % des travailleurs sont pauvres, beaucoup plus chez les agriculteurs (46.7%) que les autres [commerce (31.4%), industrie (27.0%), services (22.4%)].

Le dialogue social comme processus de consultation, de négociation et d’échanges d’informations entre les mandants tripartites, est institutionnalisé en Côte d’Ivoire. Les mécanismes existent à cet effet aux échelons national, sectoriel et de l’entreprise.

 

Add Comment