Les réformes du Système Sécuritaire, le programme d’Alassane Ouattara

Les réformes du Système Sécuritaire, le programme d’Alassane Ouattara

Lien vers le programme complet  

« Nous allons consolider les acquis sécuritaires, renforcer la cohésion sociale pour que chaque Ivoirien et chaque Ivoirienne se sente libre et en paix où qu’il se trouve sur toute l’étendue du territoire national.

Pour qu’ils puissent planifier leur avenir, se projeter et investir sereinement.

Parce que sans Paix, rien n’est possible. »

Amélioration des capacités techniques et intensification de la lutte contre l’insécurité

Poursuite de la mise en œuvre de la loi de programmation militaire ;
• Poursuite de l’extension, de la réhabilitation et de l’équipement de commissariats, de districts de police, de Préfectures, de casernes ;
• Digitalisation de la Police (Modernisation de la base de données de la Police nationale, interconnexion des services de Police, etc.) ;
• Présence de Commissariats de Police dans tous les Chefs-lieux de département du pays et de Gendarmeries dans toutes les sous-préfectures ;
• Extension de la vidéo surveillance à l’ensemble des sites majeurs tant dans le district d’Abidjan, qu’à l’intérieur du pays.

Amélioration des conditions de vie de nos forces

  • Amélioration des conditions de retraite des forces de défense et de sécurité : Accompagnement dans la gestion de la rétraite complémentaire ;
    • Restructuration, redynamisation du Fonds de la Police Nationale, et du Fonds de Prévoyance Militaire) ;
  • Accession à la propriété immobilière (programme de logements/ achats directs, location- vente, etc).

Renforcement de la paix et de la cohésion sociale

  • Réalisation d’actions de renforcement de la confiance entre les forces de défense et de sécurité et les populations par la réalisation d’un programme annuelle en direction des populations (participation aux travaux de salubrité, rénovation des façades des édifices publics, campagne de vaccination, activités sportives…
  • Renforcement du rôle de la Médiature de la République et de la Chambre des Rois et des Chefs traditionnels dans le règlement des conflits et dans le renforcement de la cohésion sociale ;
    • Modernisation de la gestion des archives de l’identification et de l’Etat civil.

Renforcement de la séparation des pouvoirs entre les pouvoirs exécutifs et législatifs

Renforcement de l’indépendance de la justice par la finalisation de la réforme du Conseil Supérieur de la Magistrature et l’adoption d’un nouveau statut de la magistrature ;
• Création de nouvelles juridictions et de nouveaux établissements pénitentiaires ;
• Renforcement des voies de règlement des litiges commerciaux avec la construction de juridictions de Commerce à Abidjan Sud, Bouaké et San-Pédro ;

Achèvement de la construction de la cité judiciaire de Yamoussoukro ;
• Adoption d’un projet de loi pour l’amélioration de l’assistance judiciaire et juridique pour faciliter l’accès à la justice pour tous et particulièrement pour les plus défavorisés des justiciables ;
• Renforcement de la moralisation du secteur judiciaire et restauration de la confiance des justiciables et des investisseurs économiques dans nos institutions judiciaires.

Développement de la culture du civisme et de la citoyenneté

  • Développement de programme de formation citoyenne sur le respect des Institutions de la République et des biens publics, afin que chaque action s’associe au développement de la Nation.
    • Promotion et vulgarisation du volontariat, du bénévolat, de la culture démocratique, du civisme et de la citoyenneté ;
  • Développement de programmes de service civique à l’attention de la jeunesse (amélioration des contenus de formation et développement de formation qualifiante et diplômante).
    • Création de centres de service civique dans toutes les pôles principaux du pays.
  • Campagne « Forces citoyennes » pour la lutte contre la corruption et le respect de la tenue ;
    • Mise en place d’une police des polices pour la vulgarisation des valeurs de citoyenneté chez les forces.

 

Add Comment