Les réformes du système éducatif, le programme de Kouadio Konan Bertin

Les réformes du système éducatif, le programme de Kouadio Konan Bertin

Lien vers le document original

 

Pour développer le secteur :

  • La réforme des curricula avec une augmentation substantielle des temps d’apprentissage et du poids d’apprentissage des matières.
  • La contraction du cycle préscolaire en deux années.
  • L’adoption de la semaine de 04 jours pour le préscolaire et le primaire (suppression du mercredi).
  • L’adoption d’un calendrier de 37 semaines pour 28 heures d’apprentissage par semaine pour le Primaire.
  • La construction de 3000 classes pour le Préscolaire et 3000 pour le Primaire chaque année.
  • La construction de 7000 classes chaque année pour le secondaire.
  • La réforme de l’examen du BAC avec la prise en compte des notes des classes de premières et terminales.
  • L’instauration d’une passerelle unique enseignement général et enseignement technique en fin de classe de 5ème.
  • L’introduction des Tic et de l’entreprenariat.
  • La réduction des filières de l’enseignement technique.
  • La création de trois (03) établissements techniques par District avec spécialisation sur les ressources naturelles des Districts (Gestion administrative (Abidjan) – Tourisme (Man) – Cuirs (Korhogo), etc.).

Tous les experts en Education conviennent aujourd’hui que les performances d’un système éducatif ne se mesurent pas seulement au nombre d’enfants scolarisés et à la part du P.I.B consacrée au secteur de l’Education, mais plutôt au rapport entre le nombre de ceux qui accèdent à l’école et le nombre de ceux qui en sortent avec succès.

1- Enseignement préscolaire

Les propositions directes :

  • La création de 3000 classes préscolaires chaque année de 2022 à 2025. Soit 9000 classes en trois années.
  • Le cursus préscolaire devra être effectué en deux années. Soit de 4 à 5 ans et 5 à 6 ans. Les recommandations et avis de divers experts sur la petite enfance indiquent que cette période est la mieux indiquée pour l’apprentissage préscolaire. Cette réduction du temps de parcours représente un gain financier pour l’Etat et les parents d’élèves.
  • L’année scolaire est fixe et est de 32 semaines effectives, 16 heures d’activités par semaine et 4 jours par semaine. Septembre à Mai. La réforme des curricula selon les nouveaux temps d’apprentissage.
  • Chaque école préscolaire devra disposer d’un minimum de deux (02) assistantes maternelles (vrai relais d’information sur la situation sociale des écoliers) en plus des enseignants.

2- Enseignement Primaire

Les propositions directes :

Nous proposons le passage à 37 semaines de cours (1ère semaine de septembre à la 1ère semaine de juillet, voir modèle calendrier en annexe). 7 heures par jour sur 4 jours dans la semaine. La suppression de la journée du mercredi.

3- Enseignement secondaire

PREMIER CYCLE DE L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE

Les propositions directes :

L’enseignement de la Philosophie dès la classe de 2nd

Le maintien de EDHC pour les classes du second cycle du secondaire général

Le renforcement des TIC et de l’Entreprenariat dès la classe de 6ème

4- Enseignement secondaire Technique

Réduire les filières de formation aux principaux domaines d’activités suivants :

  • Agriculture – Pêche
  • Hygiène et sciences sociales
  • Bâtiment
  • Electricité – Electronique
  • Bois
  • Mécanique
  • Hôtellerie – Tourisme
  • Textile et cuirs
  • Informatique – NTIC
  • Gestion administrative
  • Transport – transit
  • Mines

Créer 3 établissements par région, principalement pour les 31 régions, avec une capacité d’accueil de 2000 élèves par établissement.

5- Enseignement supérieur

Dans le souci véritable de mener des actions concrètes pour l’amélioration de notre politique d’Enseignement supérieur :

Chaque District (14) du pays doit bénéficier au minimum d’une Université et ou d’une grande école ;

Intégrer véritablement le numérique dans le fonctionnement pour accroître l’offre d’accès ;

Permettre la diffusion de certains enseignements par des personnes du secteur privé ;

Institutionnaliser la formation pédagogique des enseignants du supérieur ;

Rendre obligatoire l’enseignement de l’entreprenariat dans tous les domaines de formation ;

Augmenter et améliorer l’efficience des aides financières aux étudiants par la mise en place d’un mécanisme unique d’attribution et d’alignement au coût réel de vie ;

Renforcer les mesures fiscales incitatives à la 1ére embauche du jeune diplômé ;

 

Add Comment